La boxe pieds-poings
Rechercher :
 
 
 
Le Dictionnaire de la boxe pieds-poings

En 300 mots, l’essentiel sur les quatre disciplines de boxe pieds-poings les plus pratiquées en France aujourd’hui, mais aussi sur la boxe anglaise, les sports de combat et les arts martiaux.

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W |


Coupe (Prix)


Désigne le trophée qui est remis au vainqueur et au perdant d’un combat. Celle du vainqueur est plus imposante que celle du perdant (mais pas toujours).

Lorsqu’un titre est en jeu, la coupe est accompagnée d’un diplôme qui précise la nature de la compétition et le titre obtenu par le pratiquant. Dans certains championnats, la coupe est remplacée par une ceinture.

Dans toutes les cultures du monde, la coupe, le vase, la corbeille, sont des symboles positifs de réussite, de fécondité. La coupe est une récompense, un objet conquis à la suite d’un combat, d’une épreuve. Il est l’équivalent du Graal, le vase sacré que les chevaliers de la Table Ronde allèrent rechercher en accomplissant une multitude d’exploits, dans une longue et douloureuse quête représentant symboliquement la quête de Soi. Recevoir une coupe signifie donc qu’un but a été atteint, qu’une étape du développement personnel a été franchie.

Lever la coupe

Pourquoi le vainqueur lève-t-il sa coupe en signe de victoire ? On peut croire que c’est pour la montrer à tout le public, mais le public l’a vue, et, en fait, le geste que le boxeur accomplit est - sans qu’il s’en rende compte sans doute - hautement symbolique. Il s’agit ni plus ni moins que de montrer que la perfection a été atteinte ! Le ciel est en effet souvent représenté par une coupole ou un dôme (la voûte céleste). La coupe est une coupole inversée. En levant son trophée, le vainqueur met en contact les deux demi-sphères (sa coupe et le ciel) et produit une sphère complète - la sphère étant considérée comme une figure parfaite, donc un signe de perfection... Lui, modeste guerrier, combattant du monde terrestre, s’unit ainsi, par ce geste de victoire, aux dieux du ciel. Ce geste se retrouve dans le rituel chrétien de la messe, lorsque l’officiant lève la coupe contenant les hosties (moment dit de "l’élévation").



Les autres articles sur le même thème (Arbitrage) :

 
20 juin 2011
Le "TOP 50" des articles les plus lus
Enchaînements (20268) Blessures (18910) Age (18820) Entraînement (17364) Echauffement (13963) Coups de pied (11554) Abdominaux (9126) Etirements (7641) Vaseline (6570) Boxe anglaise (5236) Interdictions (4886) Musculation (4863) Bagarre de rue (4106) Balayage (Fauchage) (3999) Droitier (3925) Déroulement d’une compétition (3876) Jeu de jambes (3807) Chauss’Fight (3783) Déplacements (3651) Récupération (3334) Sautés (Coups de pied) (3273) Sac de frappe (3017) Bandage (2960) Œil du Tigre (2848) Kick-Boxing (2807) Respiration (2742) Shadow-boxing (2722) Pugilat (2686) Chevillère (2582) Boxe française-Savate (2577) Circulaire (Coup de pied) (2528) Boxe pieds-poings (2476) Garde (2452) Muscles (2418) Coquard (2404) Coups de genou (2395) Tactique (2371) Muay Thaï (2369) Full-Contact (2322) Assouplissements (2106) Protège-dents (2067) Bouclier (PAO) (2048) Coups de poing (2038) Retournés (Coups de pied) (2000) Corde à sauter (1947) Mental (1943) Points vitaux (1919) Encaisser (1869) Sexualité (1860) Noble art (1822)


Le Dictionnaire de la boxe pieds-poings de Christian Julia
© Textes et photographies Christian Julia. 1997-2013. Reproduction interdite.

Ce site vous plaît ?
Aidez-moi à l'animer en me faisant un don
sur le site sécurisé de PayPal :

Haut de page

 

NAVIGATION


Les Champions
Les Galeries
Le Petit Journal
Les Vidéos
Le Kiosque
Les Liens
Les Formulaires
Le Site
Quoi de neuf

OUTILS


Plan du site

LA PLANETE BOXE COMMUNIQUE

 
© La boxe pieds-poings. Textes et photos de Christian Julia. 1997-2017. Reproduction interdite.
Site conçu par On a beau dire ! avec SPIP