La boxe pieds-poings
Rechercher :
 
 
 
Le Dictionnaire de la boxe pieds-poings

En 300 mots, l’essentiel sur les quatre disciplines de boxe pieds-poings les plus pratiquées en France aujourd’hui, mais aussi sur la boxe anglaise, les sports de combat et les arts martiaux.

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W |


Décisions


Autrefois, en boxe anglaise, la désignation du vainqueur d’un combat appartenait aux adversaires eux-mêmes. Le match se déroulait au finish et s’achevait soit par K.-O. soit par abandon. En boxe moderne, qu’elle soit anglaise ou pieds-poings, la désignation du vainqueur relève d’une décision prise par les juges. Et la durée maximale d’un combat est fixée à l’avance en fonction du nombre de reprises et de leur durée.

Le combat peut se terminer soit dans la limite (le nombre de reprises prévues) soit avant la limite. A la fin du combat, les juges décident d’attribuer la victoire selon les différents cas de figure suivants :

- le combat est allé jusqu’à sa limite. Le vainqueur est désigné par les juges en fonction du nombre de points obtenus par chacun des deux adversaires. Si le nombre de points est égal, le match est déclaré nul.

- à la suite d’un coup, un des adversaires s’est trouvé dans l’incapacité de reprendre le combat au bout du compte de 10 secondes. L’auteur du coup est déclaré vainqueur par K.-O. (ou par Hors combat en Boxe française-Savate), sauf si le coup est fautif, auquel cas son auteur est disqualifié.

- un des adversaires décide d’abandonner le combat, ou son homme de coin jette l’éponge. Son adversaire est déclaré vainqueur par abandon.

- un pratiquant est gravement blessé, ou montre une infériorité évidente, ou refuse de combattre. L’arbitre peut décider d’arrêter la partie. L’adversaire est alors déclaré vainqueur par arrêt de l’arbitre.

- un pratiquant commet une faute grave. Son adversaire est déclaré vainqueur par disqualification de l’auteur de la faute.

- l’adversaire d’un pratiquant ne se présente pas sur le ring. Le pratiquant est déclaré vainqueur par forfait de son adversaire.



Les autres articles sur le même thème (Arbitrage) :

 
20 juin 2011
Le "TOP 50" des articles les plus lus
Enchaînements (20247) Blessures (18889) Age (18747) Entraînement (17341) Echauffement (13955) Coups de pied (11541) Abdominaux (9109) Etirements (7631) Vaseline (6539) Boxe anglaise (5179) Interdictions (4879) Musculation (4856) Bagarre de rue (4105) Balayage (Fauchage) (3998) Droitier (3897) Déroulement d’une compétition (3864) Jeu de jambes (3806) Chauss’Fight (3775) Déplacements (3648) Récupération (3332) Sautés (Coups de pied) (3269) Sac de frappe (3014) Bandage (2960) Œil du Tigre (2835) Kick-Boxing (2802) Respiration (2739) Shadow-boxing (2722) Pugilat (2680) Chevillère (2577) Boxe française-Savate (2575) Circulaire (Coup de pied) (2527) Boxe pieds-poings (2465) Garde (2447) Muscles (2418) Coquard (2398) Coups de genou (2395) Tactique (2369) Muay Thaï (2367) Full-Contact (2317) Assouplissements (2104) Protège-dents (2063) Bouclier (PAO) (2048) Coups de poing (2036) Retournés (Coups de pied) (1999) Corde à sauter (1943) Mental (1941) Points vitaux (1916) Encaisser (1863) Sexualité (1855) Noble art (1820)


Le Dictionnaire de la boxe pieds-poings de Christian Julia
© Textes et photographies Christian Julia. 1997-2013. Reproduction interdite.

Ce site vous plaît ?
Aidez-moi à l'animer en me faisant un don
sur le site sécurisé de PayPal :

Haut de page

 

NAVIGATION


Les Champions
Les Galeries
Le Petit Journal
Les Vidéos
Le Kiosque
Les Liens
Les Formulaires
Le Site
Quoi de neuf

OUTILS


Plan du site

LA PLANETE BOXE COMMUNIQUE

 
© La boxe pieds-poings. Textes et photos de Christian Julia. 1997-2017. Reproduction interdite.
Site conçu par On a beau dire ! avec SPIP