La boxe pieds-poings
Rechercher :
 
 
 
Le Petit Journal

Des échos de la boxe pieds-poings et des boxeurs.

Accueil du site Le Petit JournalL’incroyable feuilleton du combat Badr Hari vs Patrice Quarteron
Récit
L’incroyable feuilleton du combat Badr Hari vs Patrice Quarteron
par Christian Julia



5 votes

Les passionnés de boxe pieds-poings se régalaient déjà à la perspective de l’affrontement entre deux figures légendaires de ce sport : Badr Hari, le Néerlandais-Marocain et le Français Patrice Quarteron. Cela devait se dérouler le 16 octobre 2014 à Dubaï.

Patrice Quarteron est connu pour ses mises en scène outrancières. Ce boxeur au physique hors norme ne fait pas dans la demi-mesure. Mais c’est ce qui donne tout son sel à cet affrontement de titans. Le spectacle est garanti. Sûrement un grand moment de la boxe pieds-poings... qui va tourner au fiasco !

Car voilà qu’au début octobre, une folle rumeur court : Mike Passenier, entraîneur et Manager de Badr Hari, aurait proposé de l’argent à Patrice Quarteron pour qu’il ne combatte pas Badr Hari. Celui-ci aurait-il peur d’affronter Patrice Quarteron ? Il faut dire que le champion français accomplit une préparation de très haut niveau. C’est une étape très importante de sa carrière et il souhaite être à la hauteur le moment venu :

Patrice Quarteron est très affûté alors que la rumeur court que Badr Hari aurait pris ce combat à la légère et ne serait pas prêt. D’où l’idée de faire renoncer Quarteron en le payant...

Mais non, pas du tout, on n’a rien compris ! C’est vrai qu’on a proposé de l’argent à Quarteron pour qu’il se retire du combat, finit-on par avouer dans le camp Badr Hari, mais ce n’est pas pour ce qu’on croit. Le combat fait un tel buzz que l’idée vient au promoteur Kader Marouf d’organiser ce duel non pas à Dubaï mais au Maroc, pays de Badr Hari, devant un public plus nombreux et plus motivé face à son champion.

C’est Patrice Quarteron qui révèle lui-même l’affaire :

Aussitôt les propos un peu outranciers du boxeur font réagir l’intéressé, Kader Marouf, dans une vidéo. Celui-ci reconnaît le fond de l’affaire : il lui a bien promis de l’argent pour renoncer au gala de Dubaï et participer à un gala au Maroc, mais il regrette les procédés assez agressifs de Quarteron et ses insultes dans la vidéo.

Dans les jours qui suivent il y a un certain flottement. On se demande si le combat va avoir lieu, vu les amabilités qui se sont échangées. On parle de plus en plus d’une annulation du combat.

Finalement, la décision est prise, Patrice Quarteron et Badr Hari se retrouveront bien à Dubaï. Une diffusion en direct est même prévue sur la chaîne française Kombat Sport.

Mais - surprise - Badr Hari ne se présente pas à la conférence de presse la veille du combat. Patrice Quarteron est bien là, lui, dans une mise en scène dont il a le secret :

Aussitôt après cet incident, Patrice Quarteron publie une vidéo "Pourquoi t’es resté dans ta chambre ?"

De nouveau, c’est le flottement. Le combat est-il annulé ? L’entourage de Badr Hari fait comprendre que le combat aura bien lieu mais avec un autre adversaire que Patrice Quarteron. Il semble bien que jusqu’au bout le clan Badr Hari ait cherché à obtenir de Patrice Quarteron qu’il se retire. Mais non, Quarteron est à Dubaï et veut combattre. Normal, non ? Il s’est préparé pour cela pendant des mois, sa tête est sur l’affiche. Il a même été payé pour ça. Il faudrait une bonne raison pour le faire renoncer, et il n’y en a pas.

Le temps passe et finalement, en fin de journée, alors que les rumeurs les plus folles ont couru sur les réseaux sociaux, Badr Hari donne une conférence de presse avec le responsable du GLOBAL FC qui organise l’événement :

Ainsi donc, Badr Hari a considéré que Patrice Quarteron ne lui convenait plus comme adversaire. Pourquoi ? Par manque de professionnalisme, avance-t-il. Mais les facéties de Quarteron sont connues de tout le monde depuis longtemps. On ne les découvre pas la veille du combat ! Et Quarteron sait toujours "jusqu’où ne pas aller trop loin". Et puis c’est de la boxe, pas le prix Nobel de Littérature ! Badr Hari a eu aussi ses moments de dérapages... Ses arguments ne convainquent pas vraiment. On se demande même s’il croit à ce qu’il dit. Il paraît tellement mal à l’aise. Il est en train de s’autodétruire en direct et le sent. Pour qu’un boxeur de cette trempe dise au monde entier qu’il renonce à affronter son adversaire, 24 heures avant le premier coup de gong, il faut un sacré impératif. Et l’histoire du manque de professionnalisme ne trompe personne. Ce n’est pas non plus très professionnel de changer d’adversaire un jour avant. On sent que la vérité est ailleurs...

Certaines explications sont avancées :
- Quarteron, avec le buzz qu’il a fait sur les réseaux sociaux et avec l’usage de vidéo, aurait pu voler la vedette à Badr Hari, qui est maintenant devenu un business man.
- Badr Hari aurait fait la fête tout l’été à Marrakech et ne serait pas du tout prêt pour rencontrer Quarteron qui, lui, s’est beaucoup entraîné.

Peu importe la raison, il est étonnant que ce soit le boxeur qui annonce lui-même qu’il évince un adversaire qui ne lui convient pas !

Qu’on soit partisan de Badr Hari ou de Patrice Quarteron, l’avis général sur les réseaux sociaux était de laisser la parole à la boxe. Tout ce buzz verra sa résolution sur le ring. Qu’ils boxent et que le meilleur gagne !

Peu après cette conférence de presse, Patrice Quarteron diffuse une vidéo où il feint de s’être cassé la jambe pour expliquer son absence au gala :

Derrière cette ironie, on imagine la déception d’un boxeur à qui l’on joue vraiment un mauvais coup ! Il s’est préparé, il est présent, il fait le job, à sa manière, qui est connue, et il est congédié comme un malpropre. C’est humiliant sur le plan sportif et sur le plan humain. Mais c’est tellement gros, qu’il sent bien que Badr Hari a d’ores et déjà perdu la partie, sinon le combat...

Pendant de longues heures, tout le monde se demande quel va être le nouvel adversaire de Badr Hari.

Finalement, la nouvelle tombe à peine quatre heures avant le combat ce sera un Lituanien de 24 ans, Arnold Oborotov.

Et le jeudi 16 octobre 2014 à 20 h (heure française) a lieu le combat entre Badr Hari, hué à son arrivée, et Arnold Oborotov. Badr Hari ne semble pas très affûté et n’a pas vraiment l’œil du tigre ! Le combat ne dure qu’une poignée de minutes. Badr Hari met KO son adversaire au bout d’à peine deux minutes dans la première reprise.

Ce n’est pas l’affrontement de titans qu’on attendait. Le public siffle. Ceux qui ont fait le voyage et payé leur place sont furieux, on les comprend. Badr Hari, quelles que soient les qualités qu’il a démontrées par le passé, ne sort pas vainqueur de cette mascarade... ni l’organisateur le Global FC. Le grand vainqueur est bien sûr Patrice Quarteron qui avait préparé ce combat et avait fait le voyage, décidé à honorer ses engagements, lui...

Épilogue

Patrice Quarteron a regardé le combat apparemment depuis sa chambre d’hôtel à Dubaï. Sa conclusion est sans appel. "Tu m’as fait perdre 3 mois de ma vie. Ne me parle plus de combat.".


2 messages
  • L’incroyable feuilleton du combat Badr Hari vs Patrice Quarteron 19 octobre 2014 00:40, par MARION OLIVIER

    Messieurs les Champions, Quel dommage que le sport pied poings subit des humiliations et des conflits que votre public ne comprends pas. Les admirateurs des sports pieds poings sont pris en otage, parce que deux combattants ne se comprennent pas et se font la guerre par les médias. Messieurs Vous êtes en train de détruire le travail des pionniers qui ont consacré leur vie à faire reconnaître les sports de combats pieds poings tout simplement par égoïsme et intérêts personnels... Il était si simple de ne pas faire du bruit et combattre, le résultat de ce combat aurai parlé de lui même, et les incrédules auraient pu reconnaître leur champion....Quel gâchis !

    Olivier Marion

  • L’incroyable feuilleton du combat Badr Hari vs Patrice Quarteron 19 octobre 2014 00:57, par Christian Julia

    C’est vrai que cette affaire est un grave coup porté à la boxe pieds-poings. Mais elle est comptée, pas KO car, heureusement, ce sport est porté par des milliers de jeunes boxeurs qui s’y adonnent avec passion, loin des calculs des champions en fin de carrière. La vérité aurait dû effectivement sortir du ring, sans blabla inutile. Et d’une certaine manière, ce fut le cas avec ce désolant combat improvisé.

Ajouter un commentaire

 
16 octobre 2014

Ce site vous plaît ?
Aidez-moi à l'animer en me faisant un don
sur le site sécurisé de PayPal :

Haut de page

 

NAVIGATION


Les Champions
Les Galeries
Le Petit Journal
Les Vidéos
Le Kiosque
Les Liens
Les Formulaires
Le Site
Quoi de neuf

OUTILS


Plan du site

LA PLANETE BOXE COMMUNIQUE

 
© La boxe pieds-poings. Textes et photos de Christian Julia. 1997-2017. Reproduction interdite.
Site conçu par On a beau dire ! avec SPIP