La boxe pieds-poings
Rechercher :
 
 
Les textes

Différentes textes autour du dictionnaire de la boxe pieds-poings.

Présentation du dictionnaire




La boxe pieds-poings regroupe des sports de combat associant la frappe de coups de pied et la frappe de coups de poing. Il en existe de très nombreux dans le monde, surtout dans les pays d’Asie mais aussi en Amérique du Sud. Nous ne parlerons ici que des quatre disciplines les plus couramment pratiquées en France : la Boxe française-Savate, le Full-Contact, le Kick-Boxing et le Muay Thaï. Elles ont comme point commun de se pratiquer sur un ring en reprenant les règles générales de compétition de la boxe dite "anglaise" (ring, cordes, arbitre, juges, reprises, pauses, gants, etc...) ainsi que la quasi-totalité des techniques de poing de cette boxe.

L’idée d’un dictionnaire s’est imposée très vite à nous pour réunir les quatre disciplines de la boxe pieds-poings et les associer très étroitement. Nous avons confié au "désordre alphabétique" le soin d’abattre les barrières.

Ces sports sont récents. Leurs règlements évoluent sans cesse. Pour les compétitions internationales, des fédérations naissent et meurent presque tous les jours... Dans le dictionnaire, nous nous en tiendrons aux règles et aux aspects essentiels. Les puristes considéreront, sans aucun doute, que la Boxe française-Savate n’a rien n’a voir avec le Muay Thaï. Cependant, comme il n’y a pas dix mille façons de porter un coup de pied, compte tenu de la morphologie de l’être humain, les techniques sont très voisines. Elles sont abordées ici comme des variantes d’un sport virtuel, la Boxe pieds-poings.

Que trouvera-t-on dans ce dictionnaire ? D’abord, bien sûr, une présentation des quatre disciplines de la boxe pieds-poings et aussi de leurs deux « pères spirituels », la boxe dite « anglaise » et les arts martiaux. Ensuite, l’ensemble de ses techniques (coups, attaque, défense). Enfin, l’entraînement et la compétition.

Une place très importante a été donnée au boxeur lui-même, sa psychologie, ses attentes, sa façon de voir le monde, sa vie quotidienne à l’entraînement, en compétition et aussi hors des rings, et son identité (sportif ou guerrier ?). Nous avons tenté de cerner l’homme qui boxe à travers de nombreux témoignages, aussi bien de grands champions que d’humbles amateurs.

Nous nous sommes attaché à analyser ce qui se passe dans le corps et dans la tête de l’homme qui monte sur le ring. C’est pourquoi nous avons abordé les aspects essentiels du fonctionnement du corps humain et nous avons tenté de préciser les pulsions conscientes et inconscientes qui interviennent dans la boxe.

Enfin, nous avons replacé la boxe dans son contexte social. Le boxeur n’est pas un homme comme les autres. Il vient souvent des cités de banlieue ; il est parfois enfant d’émigrés. Son sport n’a pas toujours bonne presse. Certains jours, il a le blues, pris entre le désir d’être reconnu à sa juste valeur et la fierté d’être un guerrier incompris. Sa soif de reconnaissance et d’ascension sociale ne va pas sans une secrète envie de « faire peur au bourgeois ».

Ceux qui souhaitent aller plus avant dans la connaissance de telle ou telle de ces disciplines pourront se référer aux ouvrages spécialisés. Ce dictionnaire ne constitue pas, en effet, un manuel d’apprentissage de la boxe pieds-poings. Afin que ce sport puisse toucher un public de plus en plus vaste, il nous a paru nécessaire d’expliquer quelques-uns de ses termes les plus utilisés. Nous avons couru le risque de simplifier. Certains "raccourcis" ou certains "rapprochements" feront sans doute hurler les puristes. Qu’ils nous pardonnent.

Et Dieu, dans tout cela ? Il est bien connu qu’il est partout, même dans une activité hautement laïque comme le sport, et même dans la neutralité de l’ordre alphabétique... Nous l’avons dit, les arts martiaux associent étroitement le développement physique et le développement spirituel. Ce dictionnaire est donc imprégné de spiritualité. La boxe, qu’elle soit anglaise ou pieds-poings, véhicule sans en avoir l’air de nombreux symboles relatifs au face-à-face entre le ciel et la terre. Le carré du ring, l’affrontement des combattants, le mouvement ascendant du pied vers le visage de l’adversaire, la maîtrise de l’énergie vitale, le rituel des vestiaires, l’apparition des femmes dans un sport réservé aux hommes, la remise d’une coupe, le statut de champion ou de guerrier, la transmutation des graisses en fibres musculaires grâce à l’entraînement - tous ces éléments nous parlent des principes profonds qui régissent l’univers créé. A côté des notions purement sportives ou techniques, nous avons donc introduit quelques indications sur les symboles spirituels associés à la boxe pieds-poings.

Pour la terminologie, nous avons utilisé le plus souvent les termes français. Deux exceptions : si le terme anglais s’est imposé (Uppercut ou Punching-ball), et pour les appellations des disciplines. Nous avons conservé les termes d’origine : Boxe française-Savate, Full-Contact (et non Boxe américaine), Kick-Boxing, Muay Thaï (et non Boxe thaïlandaise) car la qualification d’une discipline par son pays d’origine entraîne une certaine ambiguïté et complique les appellations des pratiquants.

Christian JULIA

20 septembre 2011
Ce site vous plaît ?
Aidez-moi à l'animer en me faisant un don
sur le site sécurisé de PayPal :

Haut de page

 

NAVIGATION


Les Champions
Les Galeries
Le Petit Journal
Les Vidéos
Le Kiosque
Les Liens
Les Formulaires
Le Site
Quoi de neuf

OUTILS


Plan du site

LA PLANETE BOXE COMMUNIQUE

 
© La boxe pieds-poings. Textes et photos de Christian Julia. 1997-2017. Reproduction interdite.
Site conçu par On a beau dire ! avec SPIP